HSH  
  prothèse totale d'épaule à cimenter
 
Description

La prothèse totale d'épaule HSH répond aux différentes situations, anatomique et chirurgicale, par sa modularité :


COMPOSANT GLÉNOÏDIEN

Le composant glénoïdien, avec sa surface arrière convexe, en polyéthylène, doit être cimenté (un repère radiologique en acier inoxydable permet de vérifier son positionnement).


TÊTE HUMÉRALE

  • Plusieurs hauteurs de tête permettent de restituer la modularité. Le chirurgien peut, par exemple, jouer sur la hauteur de la tête humérale pour ajuster la tension des tissus mous.

  • La tête peut s'articuler :

      soit directement avec la glène osseuse, dans le cas d'une hémi-arthroplastie.

      soit avec le composant glènoïdien, dans le cas d'une arthroplastie totale.



  • COMPOSANT HUMÉRAL

  • Le cône morse, assure la fixation de la tête sur la tige.

  • Le cône mâle sur la tige humérale facilite le nettoyage de la prothèse avant l'assemblage final de la tête humérale.

  • Une rainure à la base du cône morse permet la préhension de la tige en vue de sa mise en place dans l'humérus et sert également pour la désimpaction.

  • Le composant huméral garantit une excellente stabilité en rotation par des nervures proximales.

  • La forme distale effilée procure un excellent ajustement dans le canal intra-médullaire.

  • La collerette, située à l'extrémité proximale, prévient l'affaissement de la tige.

  • Les surfaces sont entièrement polibrillantes pour permettre une cimentage de qualité.

  • Les trous sont prévus pour un éventuel rattachement des fragments osseux en cas de fracture.


  • INDICATIONS

  • Hémi-arthroplastie dans le cas de fracture de l'extrémité supérieure de l'humérus.

  • Arthroplastie totale de l'articulation gléno-humérale.




  •